NFS Shift : Premier coup de volant


 
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Ultimate-Gamers Index du Forum » Consoles » La PS3 » Tests
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
AcidTech™
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 04 Fév 2008
Messages: 4 436
Localisation: Dijon [21]
Garçon Nintendo DS/DSi Verseau (20jan-19fev) Membre Actif
Votre Connaissance en Jeux-Vidéos:

MessagePosté le: Ven 6 Mar - 22:10 (2009)    Sujet du message: NFS Shift : Premier coup de volant Répondre en citant
Cette fois c’est officiel, Need for Speed est devenu une "marque". Après quelques épisodes dissidents, et autres tentatives d’ouvrir davantage l’univers du plus célèbre des jeux de course urbaine, Electronic Arts se lance dans la déclinaison outrancière de la licence, avec pas moins de trois titres différents à paraître cette année : Need for Speed : Nitro, Need for Speed : World Online et ce Need for Speed : Shift intéressant mais très, très, éloigné de l’esprit de la série…


Curieuse idée que de confier le développement d’un Need for Speed, série bien plus connue pour sa conduite très arcade que pour son réalisme, à Slightly Mad Studios. Le studio, né des cendres de Blimey! Games, est en effet essentiellement composé de puristes absolus de la bagnole. Fondée par Ian Bell, également ancien patron des furieux de SimBin, la structure rassemble bon nombre de développeurs ayant œuvré sur GTR et GTR 2, soient les deux simulations de GT les plus abouties jamais sorties sur PC. Avec un tel bagage, les Anglais pouvaient difficilement se laisser aller à produire un bête jeu de course-poursuite entre des coupés de luxe et des voitures de police surgonflées.
 
GTR Shift
 

C’est donc sans grande surprise que nous avons découvert, lors d’une présentation organisée à Paris, que ce Need for Speed : Shift n’était rien d’autre qu’une espèce de GTR accessible et incluant quelques circuits se déroulant dans des environnements urbains. De plus, alors que NFS n’a jamais été qu’une simple histoire de voitures de rêve, Slightly Mad Studios, fidèle à ses idéaux, s’est fait un devoir de mettre l’accent sur le pilotage. Rassurez-vous, vous piloterez tout de même du lourd dans ces courses très orientées GT. Porsche, Lotus, du beau monde se presse sur la ligne de départ, et tous les bolides ont évidemment été parfaitement modélisés. La vue intérieure est à ce titre extrêmement impressionnante, avec un habitacle reproduit dans ses moindres détails. Les décors ont également été soignés : la foule se presse sur les bords de la piste et les ombres sont parfaitement gérées. Seul parcours en ville dévoilé pour le moment, le tracé de Londres nous a toutefois un poil moins convaincu, avec son rendu très statique. Si la capitale britannique paraissait franchement morte, le bitume ne manque pas d’animation et il faut s’accrocher pour décrocher le podium. Le pilotage est assez nerveux, et divers effets très bien pensés renforcent ce sentiment. Ainsi, la caméra encaisse les chocs comme si elle était fixée au corps du pilote. A chaque impact, à chaque bosse, elle oscille de manière plus ou moins brutale. Le rendu est extrêmement convaincant, tout comme l’effet tunnel, plus classique, qui accompagne les vitesses de pointe. Encore mieux : si vous vous plantez violemment contre le parapet, votre pilote sera sonné durant quelques instants, avec tout ce que cela implique de troubles de la vision et de l’audition. Ces crashs modifieront également le comportement de votre voiture, qui se déforme au fil des accidents. La modélisation des dégâts n’est, pour le moment, pas vraiment parfaite (racler son aile avant sur 300 m ne s’accompagne pas d’une destruction du rétro extérieur), mais la perspective d’esquinter, ne serait-ce qu’un tout petit peu, près de 70 monstres mécaniques sacrés est loin d’être déplaisante. Si vous préférez la jouer pépère, et avoir une chance de triompher durant vos premières parties (aucun des journalistes s’étant essayé à la bête n’a fini dans le peloton de tête), vous pourrez toujours respecter scrupuleusement l’assistance au pilotage, qui prend ici la forme bien connue d’une bande colorée collée à la piste. En lançant Need for Speed sur un chemin de traverse, Electronic Arts fait en tous cas un sacré pari, et cette version, prometteuse mais très pointue, ne fera certainement pas l’unanimité parmi les fans. Et pour savoir si elle attirera un nouveau public sur PC, PS3 et Xbox, 360, il faudra attendre l’automne !


images
 
 
 
 
 
 
 
 
 

_________________

<center><a href="http://profile.xfire.com/acidtech21"><img src="http://miniprofile.xfire.com/bg/sh/type/0/acidtech21.png" width="440" height="111"></a></center>
Visiter le site web du posteur MSN
Auteur Message
Publicité




MessagePosté le: Ven 6 Mar - 22:10 (2009)    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Auteur Message
dimkillerTG
Modérateur
Modérateur


Hors ligne

Inscrit le: 07 Mai 2008
Messages: 2 948
Localisation: le Nord (59)
Garçon Playstation 3 Capricorne (22déc-19jan) Membre Actif
Votre Connaissance en Jeux-Vidéos:

MessagePosté le: Mar 24 Mar - 20:07 (2009)    Sujet du message: NFS Shift : Premier coup de volant Répondre en citant
Rien à dire il est magnifique trés beau , lumineux et si il est bien je me l achetérais surement sur PS3
_________________
Visiter le site web du posteur MSN
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:20 (2016)    Sujet du message: NFS Shift : Premier coup de volant
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Ultimate-Gamers Index du Forum » Tests

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  
Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation | Contact